Accueil

Sanctions américaines contre le vin :  Danger sur le vignoble, la filière se mobilise

Sanctions américaines contre le vin : Danger sur le vignoble, la filière se mobilise

Sanctions américaines contre le vin : Danger sur le vignoble, la filière se mobilise Depuis le 18 octobre 2019, les Etats-Unis appliquent...
Read More
Guide Hachette des Vins, dépôt d’échantillon pour l’édition 2021.

Guide Hachette des Vins, dépôt d’échantillon pour l’édition 2021.

Communication des éditions Hachette : "Nous vous prions de trouver ci-joint les documents relatifs au dépôt des échantillons pour l’édition...
Read More
Restructuration 2020

Restructuration 2020

Dates Vitirestructuration 2020 Pour mémoire, voici les principales dates à retenir pour la campagne de vitirestructuration 2020 ainsi qu’un lien...
Read More
Conférence sur le changement climatique

Conférence sur le changement climatique

La Chambre d'Agriculture de la Dordogne, vous propose le Mardi 11 février 2020 à 14 h 30 à l’amphithéâtre du...
Read More
Réunion technique du RÉSEAU VITICOLE BERGERACOIS

Réunion technique du RÉSEAU VITICOLE BERGERACOIS

Mardi 21 janvier 2020 - 9 h à 12 h au Pavillon d’honneur du Lycée de la Brie à MONBAZILLAC....
Read More

Journée filière 2020

Côtes de Duras

RECONSTRUIRE LE BONHOMME RICHARD, EX DUC DE DURAS

Pourquoi ? Où ? Quels enjeux ?

Quel budget ? Comment ? Quand ?

ÉTUDE DE PRÉFIGURATION : BROCHURE – 12PAGES – BD

Recrutement

Prochains évènements

  1. Millésime Bio

    27 janvier à 29 janvier
  2. Journée filière, AG FVBD

    31 janvier
  3. La Viniata

    16 mai
  4. Monbazillac en Folie et la Botrytisée

    30 mai à 31 mai
  5. Portes ouvertes à Pécharmant

    7 juin
  6. L’été des Montravel

    3 juillet à 4 juillet

Le mot du Président de la FVBD

Madame, Monsieur, Chers collègues,

2019, une nouvelle année marquée par de nombreux épisodes climatiques, plus au moins intenses selon les secteurs, et par une campagne commerciale difficile. Ces éléments forts n’ont pour autant pas déstabilisé notre filière. Le millésime 2019 sera d’un très haut niveau qualitatif, certes avec des rendements moyens mais globalement acceptables. Le niveau des ventes et des prix ont été maintenus par rapport à la campagne précédente.

Nous le savons tous, notre filière reste soumise aux aléas climatiques et commerciaux. L’évolution du climat d’une part et la situation mondiale du marché des vins d’autre part ne font qu’accentuer ces composantes bien connues et jusqu’ici relativement bien intégrer par les producteurs. Cela pourrait être supportable si nous ne devions pas affronter des difficultés bien moins définies mais avec des conséquences pourtant bien concrètes.

2020 sera l’année majeure de la transition environnementale. Notre filière doit en être consciente.

Pour cela il faut redresser la tête et dire stop au viti-basching auquel nous sommes confrontés que nous soyons conventionnels ou bio. Oui nous y travaillons collectivement depuis plus de 10 ans maintenant et de nombreux vignerons s’ont engagés depuis plusieurs décennies. Dès 2006, notre Fédération mettait en avant ce sujet lors d’une assemblée générale sur le thème de « terroirs et environnement ». Nous ne découvrons pas le sujet mais l’inertie de la gestion d’un vignoble est une réalité que la société doit comprendre.

Notre vignoble a des atouts à faire valoir. Outre ses paysages diversifiés et sa biodiversité préservée notons et affichons les éléments suivants :

  • 25% des exploitations de Bergerac et Duras sont certifiées AB et/ou HVE soit plus de 30% des surfaces,
  • 42% des exploitations membres de la « route des vins » sont certifiées Bio et/ou HVE,
  • 60% des exploitations sont engagées en démarche environnementale,
  • 13 projets de territoire dont ceux de Pécharmant (Agroforesterie) et Monbazillac (Robot au vignoble),
  • Un Laboratoire d’Initiative Territoriale, précurseur en matière d’environnement et bénéficiant du soutien technique et financier de la Région Nouvelle Aquitaine via le VITIREV,
  • Notre participation active dans le Contrat de Transition Ecologique porté par l’Etat dans le Sud-Dordogne,

Ces actions sont pilotées par la filière via sa nouvelle gouvernance IVBD-FVBD en accord avec le syndicat du Négoce. Nous avons fixé un cap et des engagements :

  • Diminuer l’utilisation des CMR et plus généralement le recourt aux produits phytosanitaires,
  • 100% des exploitations viticoles engagées dans une démarche environnementale d’ici 4 ans.

Voilà notre action et notre objectif. Portons-le tous ensemble pour préserver notre environnement, notre vignoble, nos emplois, nos exploitations car nos plus importants clients nous le demandent et nos consommateurs y sont sensibles…

Bonne année 2020 à toutes et tous.

Le Président de la FVBD,

Eric CHADOURNE.

La Fédération des Vins de Bergerac et Duras

La Fédération partage son activité en 3 missions principales :

  • la gestion et la défense des appellations comprenant le contrôle interne,
  • l’information et la formation des viticulteurs pour la mise en place de leurs autocontrôles,
  • la distribution de capsules représentatives de droits (CRD), sous la tutelle des Douanes.

A cela viennent s’ajouter des fonctions de politique professionnelle, de services aux adhérents et d’information concernant la réglementation en lien avec la production d’une AOC et/ou d’une IGP. :

  • le Suivi Technique du vignoble et mesures Agro-environnementales aux côtés de la Chambre d’Agriculture de la Dordogne,
  • le Suivi Économique de la filière aux côtés de l’Interprofession des Vins de Bergerac et Duras (la FVBD représente la composante production de l’IVBD),
  • la gestion des dossiers de restructuration du vignoble et d’investissement en relation avec FranceAgriMer,
  • la gestion de dossiers sensibles pour la protection du vignoble : création d’un GDON pour la lutte contre la flavescence dorée et l’implication dans l’ADELFA (lutte anti-grêle),
  • la participation aux manifestions de promotion et de valorisation, en collaboration avec de l’IVBD.